RETROUVEZ NOUS SUR
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • childrenworldtour

Préparation de notre tour du monde humanitaire : comment se lancer ?


Toute aventure a un début... Nous y voilà. Le premier article de notre blog est en ligne ! Après des mois de réflexion, de préparation et d'ajustement, nous sommes enfin lancés. Cet article vous permettra de connaitre toute la préparation d’un projet humanitaire ainsi que l’avancée de notre projet à ce jour.


  • ARTICLE 1 : La préparation d'un tour du monde humanitaire

  • ARTICLE 2 : Nos actions sur place (disponible prochainement)


Avant le début de cet article, nous vous invitons à découvrir la Une du journal « Courrier de Mantes » consacrée à Children World Tour en cliquant ici. Nous remercions encore ce journal de nous avoir consacré ses deux premières pages lors de son édition du 1er Août.



Quelles sont nos envies pour entreprendre un tour du monde humanitaire ?

Pour créer un projet d’une durée de plusieurs mois, il est essentiel d’identifier votre véritable but et vos envies.

De ce fait, ce sont nos trois passions communes qui ont dicté la conception de Children World Tour : l’humanitaire, le voyage et le sport.

Pour la première d’entre elles, nos vacances au Zimbabwe en mars 2018 furent un véritable déclic. Grâce à une action humanitaire similaire organisée il y a quelques années par nos parents, nous avions déjà un contact sur place nommé Cornelius. Il nous a permis de cibler les besoins des enfants et nous a ouvert les portes de l’école « Oasis Christian School » à Victoria Falls.

Nous avions précédemment récolté des fonds en France pour fournir l’école en matériel scolaire et sportif. Nous y avons donné des cours de français, appris quelques mots de Shona et pratiqué du football à leurs côtés. Nous avons pu parler pendant plusieurs heures, à la fois avec les 3 enseignantes, le directeur de l’école ainsi qu’avec les 70 élèves âgés de 6 à 17 ans.

Pendant ces quelques heures, leurs rêves, leur bonne humeur et leur sourire indescriptible nous ont bouleversés. Cette expérience inoubliable a été l’élément déclencheur du projet. Instantanément, nous avons eu envie de lire cette expression sur le visage d’enfants du monde entier. Le projet était lancé.


Ensuite, nous avons toujours eu comme rêve de parcourir le monde. Très tôt, nous avons eu la chance de pouvoir voyager, en famille et entre amis. Cette passion s’est développée en visitant annuellement de nouveaux pays, en suivant des comptes Instagram dédiés au voyage, en lisant des livres d’anciens « tourdumondistes » ou en discutant avec d’autres aventuriers aux évènements du « verre du voyageur » de Bruno Maltor.


Concernant l’aspect sportif, nous pratiquons respectivement différents sports depuis notre plus jeune âge plusieurs fois par semaine. Nous avons un goût pour le challenge très développé et répondons toujours présents pour un tournoi ; que cela soit du mölkky entre amis aux championnats de France de Kayak !

Durant nos précédents voyages, nous avons toujours assisté à des rencontres de sports locaux. Nous avons pu regarder un match de basketball aux Philippines, observer 2 boxeurs se rendre coups pour coups en Thaïlande ou encore jouer au football avec des enfants zimbabwéens …

Children World Tour nous permettra de découvrir et de pratiquer de nouveaux sports avec des enfants du monde entier, notamment grâce à notre apport de matériels sportifs dans plusieurs pays.


Ne pas travailler avec les grosses ONG internationales rend il la préparation plus compliquée ?


La réponse est oui. Nous respectons évidemment le travail de celles-ci, mais pour une transparence totale nous souhaitons être les seuls intermédiaires entre les dons reçus et les enfants en bénéficiant. Pour cela nous nous sommes mis à la recherche de contacts dans le monde entier et sommes déjà satisfaits. Nous avons été surpris par l’efficacité du bouche à oreille puisque nous avons déjà trouvé des contacts dans 14 pays différents !

Un grand merci pour vos propositions, chaque contact nous est utile.



Quelles vont être nos principales dépenses ?

Nous avons choisi de diviser les dépenses en cinq catégories : les coûts des longs transports, le cout de la vie quotidienne (alimentation, hébergement et déplacements locaux) , la partie humanitaire, le matériel nécessaire au projet et une dernière partie regroupant les autres dépenses comme les visas.

Nous nous autofinançons sur toutes nos dépenses sur place, sur notre matériel ainsi que sur la rubrique autres dépenses.



Nos dépenses au quotidien:

Nous avons établi un budget quotidien grâce à nos précédentes expériences personnelles mais surtout grâce aux nombreux blogs disponible sur internet.

Nous vous conseillons le blog « a-contresens ». C’est un blog très complet et disposant d’un outil nommé « planificateur à contresens » qui permet de tracer son itinéraire en fonction des saisons ou du coût de la vie locale.

Grâce à toutes les informations laissées par les anciens voyageurs, nous avons pu établir un budget quotidien de 27€ en Amérique du Sud, 25€ en Afrique et 23€ en Asie. Cela comprend donc le logement, la nourriture et les trajets locaux. Concernant le logement nous favoriserons le coach-surfing, méthode pour la plupart du temps totalement gratuite en échange de travail au sein du ménage...


Nos billets d’avions:

Après de longues recherches, nous avons décidé de ne pas acheter de billets tour du monde. Ce choix est économiquement moins cher mais plus risqué. Nous avons établi la liste des billets d’avions à acheter et nous avons calculé la moyenne des prix des billets avec un achat à 2 – 3 mois à l’avance. Afin d’éviter les mauvaises surprises, nous avons décidé d’ajouter 25% supplémentaires au prix calculé, soit un total de 3000€ par personne.


Vous souhaitez soutenir notre cause : sous quelle forme vos dons seront ils inclus au budget ?


Avant toute chose, nous avons récemment appris une merveilleuse nouvelle : nous avons été reconnus comme association d’intérêt général. Cela implique que tout donneur peut défiscaliser en nous aidant. Vous trouverez un schéma récapitulatif de processus de défiscalisation ci-après:



Concernant les dons des particuliers, nous allons mettre en place une plateforme de crowfunding fin septembre. Pour chaque don de 50 euros, nous vous enverrons un t-shirt Children World Tour en retour. Pour 150 euros donnés nous vous enverrons premièrement un t-shirt Children World Tour mais également un calendrier 2020 à notre retour constitué de nos 12 plus belles photos.

Concernant les entreprises, trois packs sont disponibles pour nous aider :



Tous les dons des particuliers seront automatiquement inclus au budget humanitaire de 15 000 euros. En cas de dépassement de cette somme, le budget humanitaire sera donc augmenté continuellement. Concernant les entreprises, tous les dons seront inclus au budget humanitaire ainsi qu’au budget des longs transports.

Dans la mesure où nous nous autofinançons, chaque euro distribué à Children World Tour sera uniquement pour les enfants d’un des 30 pays que nous traverserons.

Nous avons à ce jour reçu 6850€ provenant de AG Consulting, le cabinet DME ainsi que des premiers dons provenant de particuliers, nous les remercions. Nous souhaiterions tripler cette somme et espérons que nos nombreux rendez-vous du mois de septembre seront concluants afin d’atteindre le budget de 500€ par pays. En plus de cela, nous avons déjà de nombreux cartons remplis de cahiers, crayons, pochettes et matériel médical que nous allons envoyer à nos contacts et distribuer aux enfants lorsque nous y serons.

Vous trouverez très bientôt sur notre site Internet une rubrique « transparence financière » où nous expliquerons l’ensemble des dépenses réalisées : de l’achat de matériels aux frais d’envois et de douane ...

Nous restons aujourd’hui disponibles pour vous présenter plus en détail le projet et éventuellement nouer un partenariat.

Pour conclure ce premier article nous souhaiterions remercier l’ensemble des personnes qui nous soutiennent, et comme dirait Gandhi « La différence entre ce que nous faisons et ce que nous sommes capables de faire suffirait à résoudre la plupart des problèmes du monde ».


À très vite !


Etienne & Thomas

315 views