RETROUVEZ NOUS SUR
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • childrenworldtour

Notre séjour au Pérou

Updated: Mar 14, 2019


Dans ce nouvel article, nous allons vous présenter les 4 grandes étapes de notre itinéraire et les différentes activités que nous avons pu faire au Pérou. N'oubliez pas d'aller voir notre vidéo récapitulative !


Le Pérou est un des pays qui nous attirait le plus en Amérique du Sud avant de partir. Malgré son fort nombre de touristes chaque année (presque 2 millions de visiteurs en 2017 ) , nous avons pu profiter pleinement des sites touristiques car Mars est considéré comme un mois « hors saison ». Bénéficiant d’une tranquillité certaine sur les différents sites, nous avons été confrontés à quelques nuages et du brouillard de temps en temps : c’est le prix a payé quand on ne part pas en juillet-aout !



Notre première étape : Cusco, le nombril du monde


Après avoir passé la frontière entre l’Équateur et le Pérou à Macara, nous avons pris un avion de Piura jusqu’à Cusco. Ayant un temps de voyage de 15 jours au Pérou, nous avons décidé de nous concentrer sur Cusco et ses environs. Nous retournerons prochainement sans aucun doute dans la partie nord du Pérou beaucoup moins touristique mais tout aussi attrayante.

Cusco : gros coup de cœur pour tous les deux. Elle est à ce jour notre ville préférée depuis notre départ. Tout se fait à pied, l’architecture est magnifique. L’ambiance est calme et le temps fut doux.



Nos coups de cœur de Cusco :

  • La Plaza de Armas. Après avoir trouvé une petite guesthouse proche du centre, nous nous sommes rendus à la place centrale de la ville. Bien que très jolie, nous avons détesté les dizaines de personnes qui nous ont proposé avec insistance des tours organisés. C’est la première fois que nous voyons ça depuis notre départ.

  • Le mercado San Pedro. Nous commençons à être habitué par les superbes marchés Sud-américain mais celui de Cusco nous combla tout autant. Des fromages, des fruits, de la viande, tous les stands sont plus alléchants les uns que les autres !

  • Coricancha. Cet ancien lieu sacré de l’empire Incas est très beau d’extérieur. Nous avons fait le tour de ce bâtiment sans y entrer, l’entrée payante et le manque d’attrait à l’intérieur ont fait que nous n’avons pas franchi le pas.

  • San Blas, le charmant quartier des artistes de Cusco où se trouve de magnifiques boutiques souvenirs en tout genre.

  • Le restaurant Israélien Sueno Azul juxtaposé à la Plaza de Armas. Proposant des plats typiques, ce restaurant a réussi à nous faire revenir 5 fois ! Le rapport qualité prix nous a littéralement comblé (la salade d’avocat en entrée n’a rien à envié à nos restaurants 3 étoiles !!)

Cusco a donc été une ville où nous avons adoré nous balader sans pour autant faire de visite particulière.


Notre deuxième étape : Vinicunca


Plus connue sous le nom de montagne des 7 couleurs, nous avons comme à notre habitude décidé de visiter Vinicunca hors agence de tourisme ou tour collectif.

Pour éviter les dizaines de touristes (voire centaine en haute saison), nous avons décidé de tout mettre en œuvre pour arriver au sommet les premiers. Pour cela, nous avons fait les étapes suivantes :

- Bus de Cusco à Checacupe : Départ 16h30 arrivée 19h

- Taxi de Checacupe à Pitumarca : 15 minutes.

- Nuit dans une minuscule auberge de Pitumarca. Ce village est le dernier avant Vinicunca. Les agences de tourisme en profitent pour proposer un petit déjeuner vers 7heures aux touristes, après être parti à 4h du matin de Cusco



- Minibus de 6 personnes de Pitumarca jusqu’au départ du trek : Départ 4h arrivée 6h30. Nous l’avons réservé le soir à l’auberge grâce à la gérante, qui a appelé une de ses connaissances.

Arrivés premier en bas du trek à 6h30 au crépuscule, nous avons entamé directement l’ascension d’une heure et demi jusqu’au col situé à 5200 mètres. Premiers sur les lieux, nous avons pu bénéficier d’une vue superbe bien que partiellement gâchée par les nuages et le brouillard. Lorsque nous repartons vers 9h20, nous croisons les premiers touristes arrivant par les tours. Après avoir échangé nos numéros avec quelques-uns, ils nous demanderont le soir même de leur envoyer nos photos : ils n’eurent aucune vue durant toute la matinée.



Notre troisième étape : La vallée sacrée


La vallée sacrée est le nom donné à la région entourant Cusco, principalement composée d’anciens sites de la civilisations Incas, mais pas que !


Après avoir acheté le ticket « semi boleto turistico » nous donnant l’accès aux sites, nous sommes partis sur plusieurs jours afin de visiter les sites suivants :

  • Pisac. À quelques kilomètres de Cusco, ce site donne accès à de sublimes ruines de l’empire Inca. Nous avons adoré nous balader dans ce site archéologique surplombant les vallées aux alentours.

  • Ollantaytambo. À la différence de Pisac, les ruines sont à quelques dizaines de mètres de la petite ville du même nom. Elles surplombent la ville et proposent une vue indescriptible sur la montagne d’en face. Notre coup de cœur de la vallée sacrée ! Par chance, nous avons visiter la ville par jour de fête du village !

  • Les terrasses de Moray. Cet ancien site incas vous plonge dans l’univers agricole de cette ancienne civilisation. Il met en exergue l’ingéniosité des ingénieurs de l’époque, permettant de cultiver des espèces de légumes de provenances différentes grâce à la différence de climat créé entre les différentes terrasses.

  • Les salines de Maras. Composé de plus de 3000 bassins d’eau, cet endroit est complètement différent de ce que nous avons pu voir précédemment. Entourées de montagne, les salines de Maras est un lieu incontournable lors d’un passage dans cette région.

  • Chinchero. Ce fut notre dernière étape de la vallée sacrée. Bien qu’agréable à regarder, ce site nous a un peu déçu comparé à l’immensité des précédents.


Défilez pour plus de photos


Notre quatrième étape : Le Machu-Picchu


Pour visiter l’ancienne cité Inca datant du XVe siècle, nous avons décidé d’opter pour l’option la plus économique et la plus sportive sur deux jours : tout faire à pied à partir d’Hydroelectrica. Cependant, il existe des treks comme l’Inca trail qui sont sur plusieurs jours mais faisable uniquement à l’aide d’agences depuis plusieurs années.


Pour s’y rendre par ses propres moyens il faut :

  1. Du transport collectif : 1h de minibus de Cusco à Ollantaytambo puis 4h de taxi de Ollantaytambo à Hydroelectrica.

  2. De la marche à pied : environ 2 heures sur terrain plat le long des rails de train de Hydroelectrica à Aguas Calientes. La majorité des personnes prennent le train mais nous trouvions cela cher et avec moins de charme.

Nous avons dormi à Aguas Calientes, dernière ville avant le Machu Picchu. Cette ville bien que touristique est tout de même agréable. L’ambiance du site mystique à quelques kilomètres plane jusqu’ici.



Le Jour-J, nous partons, à pied, à 5h, pour une ascension de 1h15 jusqu’au Machu Picchu (assez sportif). La très grande majorité des visiteurs prennent un bus à 15$ pour arriver au pied du site et on comprend pourquoi. Nous arrivons donc sur le site du Machu-Pichhu à 6h30.

Deux choix optionnels s’offrent à vous quant à la visite du site Macchu Picchu : l’ascension du Huayna picchu ou l’ascension de la montana. Nous avons opté pour le trek de la montana, surplombant toutes les autres montagnes aux alentours. Malheureusement, bien que tout seul en haut après 1h30 de montée, la vue fut gâchée par un épais brouillard. Après 45 min d’attente en vain, nous sommes redescendus sur le site du Machu Pichhu.


Nous avons fini par la visite des ruines du Macchu Picchu. Les différentes zones de cette pièce maitresse de l’architecture Inca sont très enrichissantes. Le site est divisé en deux grands secteurs : la zone agricole formée par un ensemble de terrasses de cultures qui se trouve au sud ; et la zone urbaine où vivaient ses occupants et où se déroulaient les principales activités civiles et religieuses.

Verdict : nous avons adoré. Bien que gâché par quelques nuages épais, ce lieu donne l’accès à une atmosphère particulière. La vue connue de tous tient toutes ses promesses, les ruines en contrebas sont aussi très agréables à visiter. Nous y reviendrons, c’est certain !



Notre cinquième étape : le lac Titicaca


Avant de rejoindre la Bolivie, nous avons fait une escale sur les bords du lac mythique Titicaca. Pour cela nous avons pris un bus de nuit de Cusco jusqu’à Puno : Départ 22h30 et arrivée 5h du matin. Nos bagages posés en vitesse dans une guesthouse, nous voilà partis pour une excursion d’une journée sur le lac :


Première étape : les îles Uros. Cette tape est obligatoire si vous voulez aller sur l’île de Taquile. Ces îles sont des îles flottantes entièrement construites par l’Homme. Vivant ici depuis plus de 2000 ans, ses habitants proposent une visite de quelques dizaines de minutes de leur lieu de vie. Nous avons détesté pour plusieurs raisons : Premièrement cette excursion se fait uniquement via des agences. De ce fait, nous étions des dizaines de bateau aux alentours de ces petites îles.

Deuxièmement, les habitants, qui vivaient tranquillement de la pêche, sont désormais contraints de vivre du tourisme et mettent tout en œuvre pour le tourisme de masse : chants forcés, photos à la chaine. Rien n’est naturel, tout est surfait, nous n’étions pas à notre place.






Deuxième étape : l’île de Taquile. À deux heures de bateau des îles Uros, nous avons été agréablement surpris ! Les touristes ont disparu, nous sommes seuls sur cette île de 2000 habitants. Nous marchons sur les quelques chemins de l’ile, croisons des habitants en tenue traditionnelle et visitons les quelques ruines. Nous sommes dépaysés, en pleine nature et entourés de locaux en habits de fête en ce dimanche ensoleillé. Nous avons adoré !




Nos ressentis sur le Pérou :

Thomas : Quelle claque ! Le Pérou a tenu toutes ses promesses. Bien que frustré de ne faire que Cusco et ses alentours, j’ai été subjugué par tous les sites que nous avons visités. Nous avons pu mêler en 15 jours de nombreuses visites de lieux historiques à des points de vues tous plus magiques les uns que les autres. Je reviendrai sans aucun doute pour visiter le nord du pays !


Etienne : En préparant l’itinéraire, nous avons décidé de se concentrer sur le sud du Pérou et cette fameuse région autour de Cusco. Que de choses à voir ! J’ai pu voir des paysages comme je n’en avais jamais vu auparavant, un passé rempli d’histoire, des lieux mythiques comme l’incontournable Machu Picchu, Cusco, ville coup de coeur, des locaux charmants. Petit point négatif avec la météo à la montagne des 7 couleurs et à la montagne Machu Picchu. Il faudra revenir pour faire également la côte pacifique et le nord …



Nos bons plans :

  1. Faire Vinicunca par ses propres moyens en dormant à Pitumarca le soir et en prenant un minibus à 4h le matin pour être seul pendant 1heure sur le site

  2. Le restaurant Israelien Sueño Azul à Cusco. Meilleur rapport qualité prix depuis notre départ de France.

  3. Longer les rails de train de Hydroelectrica à Aguas Calientes.

  4. Consacrer 12-15 jours à cette région + Arequipa si vous avez le temps. Faire en deux voyages distincts nord et sud du pérou ; ou alors partir minimum 1 mois.

  5. Faire une excursion d’une journée sur l’ile de Taquile au bord du lac mytique Titicaca avant de passer la frontière avec la Bolivie


A bientôt en Bolivie !

Etienne - Thomas

107 views