RETROUVEZ NOUS SUR
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • childrenworldtour

Notre séjour au Botswana

Le Botswana fait partie des pays les plus réputés pour observer la faune africaine. Notre séjour de 12 jours avec les parents d’Etienne nous a permis de découvrir ce pays splendide, des animaux au désert en passant par les petits villages et le peuple San.

Nous vous invitons à regarder notre vidéo récapitulative retraçant les meilleurs moments de ce périple ainsi que notre article relatant notre mission à l’Oasis Christian Academy de Victoria Falls.

Dans cet article nous vous présenterons les grandes étapes de notre itinéraire botswanais ainsi que les bons plans pour visiter ce pays.

Voici les 4 étapes majeures de nos 14 jours de voyage :


Première étape : Victoria Falls au Zimbabwe


Petite ville charmante aux pieds des chutes Victoria, Victoria Falls est un haut lieu touristique d’Afrique Australe. De nombreux touristes font halte pour observer les chutes, classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.


Cette ville réussit (pour le moment) à conserver une âme africaine à taille humaine. On y trouve de nombreux hôtels restaurants, des boutiques souvenirs et aussi des agences de voyage proposant de nombreuses activités.

Voici un aperçu :

  • Le parc national Mosi Oa Tunya (la fumée qui gronde) abrite les fameuses chutes Victoria découvertes (pour les Blancs) en 1855 par le Docteur Livingston. Elles portent ce nom en honneur de la Reine britannique Victoria. Un sentier en pleine nature vous permettra d’observer les chutes sous tous leurs angles durant environ 3H.

  • Vous pouvez prendre un peu de hauteur pour admirer l’immensité des chutes ainsi que le fleuve Zambèze depuis un hélicoptère. Des tours d’une quinzaine de minutes sont proposés pour 150$ ; nous vous conseillons de le faire le matin pour avoir les plus belles couleurs.

  • Le saut à l’élastique depuis le pont proche des chutes à 111m de haut fait partie des plus beaux sites pour ce genre d’activité. Pour notre premier saut, nous avons tous les deux adoré !

  • De nombreuses autres activités sont proposées en ville telles que du rafting, de la tyrolienne, la devil’s pool, une croisière fluviale (…) mais nous n’avons pas de retour sur celles-ci.


Deuxième étape : le parc national Chobe


Une fois la frontière terrestre Zimbabwe/Botswana passée, nous nous retrouvons à Kasane. Cette ville a la particularité d’avoir une frontière sur 4 pays différents. Elle est l’entrée du parc national Chobe, réputé pour abriter 50000 éléphants, soit un huitième de la population totale des éléphants d’Afrique. La concentration de ces animaux hors du commun est si importante que des récentes mesures ont été prises afin de limiter celle-ci.

Tout d’abord, nous avons réalisé une croisière sur la rivière Chobe (20€ - 3h30 de bateau). Nous avons pu observer de nombreux animaux venus se désaltérer sur les berges tout en finissant par un splendide coucher de soleil.


Malgré quelques péripéties avec notre 4x4 loué à Victoria Falls sur les sentiers sablonneux, nous avons pu découvrir la faune de ce parc par nos propres moyens. Nous nous sentions en harmonie avec la nature, au plus près des animaux. 




Troisième étape : Makgadikgadi Park et Nxai Park


Sur la route vers le delta de l’Okavango à l’ouest du pays, nous vous conseillons deux lodges (logements africains) au sein desquels nous avons adoré passer du temps :

  • Elephant Sands à 40km au nord de Nata. Les tentes de ce lodge forme un cercle. En son centre se trouve un point d’eau où s’abreuve en permanence des dizaines d’éléphants. Depuis ce lodge vous pouvez faire des activités bons marchés : bushwalk et game drive.

  • Planet Baobab à Gweta. Juste avant les 2 petits parcs nationaux se trouve un lodge au milieu d’arbres gigantesques vieux de plusieurs centaines d’années : les baobabs. Ici les activités sont un peu plus chères mais vous pouvez faire un circuit dans les pans, , du quad ou des games drive …


Les Parcs Nationaux makgadikgadi Park et Nxai Park, coupés par la route Nata/Maun sont au nord de l’immense désert du Kalahari. De ce fait les paysages y sont bien différents. Même si l’eau est bien plus rare qu’à Chobe, nous avons pu observer de nombreux animaux au milieu de plaines arides.



Quatrième étape :le Delta de l’Okavango


Avant de nous rendre au sein du deuxième plus grand delta intérieur au monde, nous avons décidé de nous enfoncer vers le désert du Kalahari, à la découverte du peuple San. Communauté autochtone d’Afrique australe, les Sans seraient parmi les premiers habitants de cette région, il y a plus de 40000 ans. En partie à la suite de l’indépendance du Botswana en 1966 et l’interdiction de la chasse, cette communauté s’est aujourd’hui sédentarisée.



A 2H au sud de la ville de Maun, se trouve la ville de D’kar. Cette ville tente de promouvoir la culture, l’art et les traditions du peuple San. Le lodge San Camp, tenu par des Sans, propose de nombreuses activités pour découvrir leur histoire. Nous avons réalisé un bushwalk avec un guide nous expliquant leur utilisation des diverses plantes médicinales, leur manière de chasser et de faire un feu.

Le delta de l’Okavango est aujourd’hui l’un des plus beaux endroits au monde pour observer la flore et la faune sauvage. Depuis Maun, porte d’entrée du Delta, il est possible de réserver toutes sortes d’expériences au sein du Delta : gamedrive, avion, mokoro (barque locale).

Cette année 2019 est marquée par une sécheresse sans précédent. Certains locaux nous expliquaient n’avoir jamais connu ça. Cela cause évidemment d’énormes soucis pour les populations locales vivant de l’agriculture mais aussi au niveau de la faune. En effet, les animaux sont contraints de quitter le Delta en grande partie asséché pour aller trouver de l’eau ailleurs. Cette situation, dû au réchauffement climatique, va s’empirer d’années en années.



Certains lodges les lus luxueux d’Afrique se trouve au cœur du delta. Il est donc difficile de trouver des logements bons marchés et disponibles. Nous avons parcouru Moremi, réserve protégée et reconnue du Delta. Réputée pour être la zone où la faune y est la plus abondante, nous aurions pu voir plus d’animaux sans cette sécheresse sans pitié. Même si les paysages sont splendides, nous étions un tristes de voir ce manque d’eau, si important pour la pérennité de cet écosystème.


Nos 5 bons plans :

- Si vous souhaitez profiter de la beauté de ce pays par vous-même, la location d’un 4x4 est indispensable ! En effet, l’état des chemins au sein des parcs est parfois très mauvais. Plus qu’un bon plan !

- Dans les parcs, alterner entre parcours en solitaire, avide de liberté ; et gamedrive avec un guide et ses yeux de lynx.

- Faire un bushwalk, c’est-à-dire partir à pied dans le bush accompagné d’un guide armé, est une expérience à part. Cela permet d’en connaitre davantage sur les plantes, les déplacements, la vie quotidienne des animaux.

- Rencontrer la population San pour perpétrer les traditions

- Casser sa tirelire et faire le tour d’hélicoptère au dessus des chutes Victoria



Nos ressentis


Etienne : Le Botswana tient sa réputation d’être l’un des meilleurs pays d’Afrique pour observer la faune. J’ai été ravi de découvrir ce pays, d’autant plus que ma famille nous accompagnait. Le point négatif a été d’apprendre la mauvaise situation que connait le delta de l’Okavango et une grande partie du pays, nous sommes aujourd’hui impuissants face au dérèglement climatique.


Thomas : Nous avions déjà visité une partie du Botswana l’année dernière. Repasser 14 jours cette année a été un réel plaisir. La densité de population est une des plus faibles d’Afrique. De ce fait, nous avons pu observer des paysages jusqu’à perte de vue. Malgré un delta asséché, j’ai adoré parcourir le pays à la recherche du Big five. Les moments passés à 6 resteront sans aucun doute parmi mes meilleurs souvenirs de ces 14 mois.


A bientôt !


Etienne - Thomas

34 views