RETROUVEZ NOUS SUR
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • childrenworldtour

Cagnotte en ligne, budgets & actions sur place



I/ LANCEMENT DE LA CAGNOTTE


Nous lançons aujourd’hui une cagnotte visant à rassembler les fonds provenant de particuliers. Elle permet à qui le souhaite de s‘impliquer à son échelle dans l’association Children World Tour.

Depuis 3 mois, nous avons réussi à récolter 10000€ auprès d'entreprises et particuliers. Nous espérons, notamment à travers cette cagnotte, récolter 3500€ afin de pouvoir aider les enfants à hauteur de 500€ par pays.

Pour une explication en détail de cette cagnotte, nous vous invitons à cliquer sur ce lien: cagnotte HELLO ASSO.



II/ NOS BUDGETS


Pour clarifier toutes les interrogations quant à notre budget, nous avons établi deux budgets distincts :

  • Premièrement le budget humanitaire. Tous les dons des entreprises et des particuliers nous sont remis à l’ordre de l’association Children World Tour. Nous avons créé il y a 3 mois un compte bancaire associatif visant à rassembler tous les dons. Nous retirerons 500 euros de ce compte une fois par pays et nous vous détaillerons tout le matériel acheté avec cette somme dans une rubrique « transparence financière » sur notre site internet.

  • Deuxièmement notre budget personnel. Nous avons chacun un compte courant où se trouve notre argent personnel regroupant nos prêts respectifs et nos économies. Il nous servira à manger, se déplacer, se loger et visiter.

Il n’y a donc aucun lien entre les dons des entreprises/particuliers et nos comptes personnels.



III/ NOS ACTIONS SUR PLACE


1. Quels types d’institutions soutenons nous ?


À ce jour, nous avons établi un partenariat avec une dizaine d’institutions.


Nous nous concentrons dans un premier temps aux référents en Amérique du Sud. Nous sommes impatients de vous présenter les enfants de l’orphelinat Casa de la Madre y el niño à Bogota, d’apporter du matériel de football dans les clubs des quartiers défavorisés de Quito, de travailler avec l’association locale Qosqo Maki à Cusco, d’apporter des soins aux enfants indigènes au sein du parc Madidi en Bolivie.

Sur le continent africain, nous échangeons aujourd’hui régulièrement avec un centre d’enfants abandonnés à Gobabis en Namibie, l’école Oasis Christian School de Victoria Falls , l’école de Sinamatella Camp ainsi que l’orphelinat Jovial Orphans à Mto wa Mbu en Tanzanie.




2. Comment avons nous fait pour trouver ces institutions ?


Comme nous l’avions dit dans l’article précédent, nous souhaitons aider des institutions encore non soutenues par des grosses ONGs. Notre but principal est donc de mettre en lumière des populations « oubliées » ou sous aidées.


De ce fait, nous avons premièrement demandé de l’aide à nos contacts locaux rencontrés lors de nos précédents voyages. Ils ont une connaissance parfaite de leur pays. Ils savent quelle école ou quel orphelinat est le plus dans le besoin. Ils sont des contacts de confiance et ils n’agissent pas dans leur propre intérêt en nous indiquant une école plutôt qu’une autre. En effet, nous parlons longuement avec les référents de chaque institution pour connaître et comprendre leurs besoins.


Deuxièmement, nous utilisons internet et les réseaux sociaux pour connaître les structures en manque cruel de moyen. C’est un travail long et compliqué car nous avons envie d’aider chaque institution. Les choix sont donc difficiles mais malheureusement obligatoires.


Troisièmement, nous avons pris en compte l’aspect imprévisible de notre tour du monde. Nous espérons traverser tous les pays de notre itinéraire mais nous ne pouvons pas tout prévoir avant de partir. C’est pourquoi nous avons uniquement « repéré » des institutions dans certains pays, sans leur promettre un partenariat. Nous préférons nous rendre directement dans l’institution sur place sans partenariat précédemment établi plutôt que de promettre une aide conséquente et de ne pas y passer.



3. Comment allons-nous les soutenir ?


Nous allons soutenir tous ces enfants sous diverses manières :


Premièrement nous leur fournirons des dons que nous avons récoltés en France:

  • Fournitures scolaires grâce à nos sponsors Patatam, Alès Group, BNP Paribas Asset Management

  • Equipements sportifs grâce à nos sponsors FC Metz (football) et Attitude diffusion (danse).

  • Matériel médical par divers instituts médicaux.


L’éducation scolaire est un besoin essentiel pour tous les enfants. Près de 60 millions d’enfants en âge de fréquenter l’école primaire n’étaient toujours pas scolarisés dans le monde en 2016. La scolarisation progresse, mais de manière inégale. Nous mettrons tout en œuvre à notre échelle pour leur fournir un maximum de matériel pour les aider à étudier dans les meilleures dispositions. Nous les inciterons à poursuivre leur scolarisation autant que possible.


Le sport est vecteur de valeurs primordiales telles que la tolérance, le respect, le courage et l’honnêteté. Via ces moments de partage interculturel nous souhaitons aider les enfants à pratiquer leur activité favorite dans les meilleures conditions.


Les populations pauvres, étant les plus exposées à la sous nutrition, au manque d’eau ainsi qu’au manque d’infrastructures, sont plus exposées aux maladies. La santé des enfants est primordiale, nous souhaitons donc leur apporter du matériel de premier secours importé de France ainsi que d’éventuels médicaments et de nouvelles infrastructures. Nous sommes conscients du trafic causé par la rareté des médicaments. Nous nous efforcerons donc de donner notre matériel à des personnes de confiance, notamment au sein de dispensaires.

L’ensemble des dons matériels récoltés en France seront envoyés directement dans le pays via l’ambassade française ou notre référent local, ou apportés par les personnes qui nous rendront visite.


Deuxièmement, nous espérons récolter une somme suffisante permettant d’aider chaque pays à hauteur de 500 euros. Grâce à cet argent, nous achèterons sur place tous les besoins essentiels aux enfants. Nous ferons donc fonctionner l’économie locale et nous nous adapterons aux besoins locaux. Par exemple, la population indigène résidant dans le parc Madidi en Bolivie a principalement besoin de médicaments spécialisés et de vêtements.

Troisièmement, nous avons aussi d’autres projets parallèles qui tendent à aboutir : construction de chambres d’orphelinats en Tanzanie, aménagement d’une cours d’école en Inde, réhabilitation d’une école de danse en Argentine …



4. Notre passage, et après ?


Notre but est de mettre en lumière des institutions délaissées par les grandes ONGs mondiales et de les aider dans le temps. Après notre passage, nous mettrons sur notre site internet un article décrivant nos actions sur place et un lien pour vous permettre de les aider directement. Nous aurons établi des contacts de confiance dans tous ces pays, permettant de supprimer tous les intermédiaires que l’on trouve actuellement à travers les grosses structures.

Nous désirons créer une communauté Children World Tour reliant toutes ces institutions entre elles. Notre but est de vous sensibiliser à ces institutions et de vous donner envie de vous y rendre.


Pour tous les gens qui adhèreront à notre cause, nous serions ravis que, lors de votre prochain voyage touristique dans un de ces pays, vous vous rendiez quelques heures dans l’institution locale Children World Tour et fassiez perdurer l’entraide de cette communauté.


À très vite !


Etienne - Thomas

260 views