RETROUVEZ NOUS SUR
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • childrenworldtour

Children World Tour au Malawi

Nous avons fêté notre dixième mission au Malawi dans la ville de Mzuzu au nord du pays. Nous restions sur deux formidables expériences en Zambie et au Zimbabwe. Celle-ci fut différente mais tout aussi inoubliable. Le fondateur et directeur de l’établissement « Upendo Children’s Village » nous a reçu comme étant des membres de sa famille. Pendant 3 jours, nous avons essayé de donner plus qu’il nous donnait en échange mais ce fut encore une fois difficile. Nous vous racontons cela dans les paragraphes suivants !



En parallèle de cet article retraçant nos actions humanitaires, nous vous invitons à lire notre article : « Notre séjour au Malawi » où vous trouverez des informations sur notre parcours et nos coups de cœur. De plus, une vidéo récapitulative de notre mission est disponible sur Youtube. Elle retrace nos deux semaines passées le long du lac Malawi ainsi que nos 4 jours dans l’orphelinat « Upendo Children’s Village ».


Problématique


Le Malawi est actuellement classé parmi les pays ayant leur PIB le plus bas : 150 sur 194. À ce jour le pays se concentre sur son développement économique et social mais fait face à beaucoup de difficultés. Premièrement, les dernières élections en mai 2019 ont été corrompues par le président actuellement en place. De ce fait, l’opposition a fermé à deux reprises les frontières pendant plusieurs jours. De nouvelles élections sont demandées mais il est difficile de penser qu’un nouveau vote sans encombre aura lieu. De plus, la moitié de la population vit encore sous le seuil de pauvreté. Son enclavement dans l’Afrique sans accès à la mer reste un frein majeur à son développement. Enfin, le taux important de séropositifs ainsi que la surpopulation dans les grandes villes sont parmi les autres défis majeurs pour le pays.


Description de l ‘orphelinat



Upendo children’s village fut créé en 2012 par Samuel Bishop Mkisi et son épouse Florence Mkisi, pasteurs malawiens vivant à Mzuzu. Avec l’aide d’amis aux Etats Unis, ils ont créé cet établissement pour répondre aux besoins des enfants orphelins, abandonnés ou en danger dans la région de Mzuzu. Aujourd’hui, 53 enfants y résident. Tous provenant de famille différente mais avec des passés communément très difficiles, nous avons découvert une grande famille unie. L’entraide à laquelle nous avions assisté lors de notre passage dans l’orphelinat ELIM au Pérou était autant présente ici. Un enfant nous disait qu’ils avaient trop souffert précédemment pour prétendre se quereller ici avec les autres enfants d’Upendo.


Le couple a investi son argent personnel et a fait appel aux dons pour créer cet orphelinat d’A à Z : achat du terrain, construction des bâtiments et des murs d’enceintes. Depuis ils supervisent, soutiennent, protègent et assistent chaque enfant vivant à Upendo. Ils assurent les frais de scolarités de tous les enfants ainsi que leurs 3 repas quotidiens et leurs vêtements.

Le terrain est très grand : il abrite un terrain de football ainsi que 2 bâtiments réservés aux dortoirs, salles de cours et cuisine.

Les enfants, âgés de 3 à 19 ans, vont dans des écoles différentes. Des enfants font jusqu’à 8 km par jour pour assister à leurs cours. Dans cette région du Malawi, les enfants vont à l’école uniquement le matin. De ce fait, 4 professeurs dont la fille des fondateurs donnent des cours supplémentaires tous les après-midis de la semaine aux enfants.

En avril 2019, Samuel et Florence se sont lancés un énorme défi : créer une école pour les enfants d’Upendo. Cela permettrait aux enfants d’étudier tous ensemble et leur éviterait de faire des trajets trop longs par les temps orageux très fréquents en été.

Nous avons vu les 2 bâtiments en pleine construction. Malheureusement, ils n’avaient actuellement plus d’argent à titre personnel à dépenser dans la construction et les quelques dons extérieurs servaient uniquement à payer la nourriture pour les enfants. Nous avons décidé de les aider.



Nos actions sur place


Nous avons passés 4 jours dans l’orphelinat d’Upendo. Avec 53 enfants à charge, nous nous sommes intégrés au quotidien de l’équipe encadrante.

Premièrement, nous avons passé une demie journée à acheter tout le matériel. Nous sommes allés avec Samuel en ville pour acheter du ciment. En effet, la construction de l’école n’avançait plus depuis 3 semaines car il en manquait. Nous avons donc décidé d’acheter plus de 3 tonnes de ciment soit 65 sachets de 50 kilos. Une équipe de 7 ouvriers nous a aidé à charger les sacs dans le camion loué à cet effet. 30 min plus tard nous avons déchargé tous les sacs dans un endroit sécurisé près de l’école.

Ensuite, nous sommes allés en ville avec les deux filles des fondateurs pour acheter tout le matériel scolaire pour les enfants : Livres, cahiers, stylos, craies, règles, calculatrices, équerres et ballons de football. Nous avons mis plusieurs heures à tout trouver, nous avons fait le tour des magasins de Mzuzu, cherchant les meilleurs prix pour obtenir un maximum de matériel. Nous avons dépensé 665 euros.


Deuxièmement, nous avons apporté tout ce matériel aux enfants. Les liens se sont très vite tissés. C’était la période des vacances estivales donc les enfants étaient à l’orphelinat toute la journée. Nous en avons profité pour donner des cours de français, d’anglais et de mathématiques. Les enfants ont pu utiliser les stylos, cahiers et craies que nous avions achetés précédemment. En échange, nous avons reçu des cours de la langue locale : le chichewa. Le système : mot anglais que nous traduisons en français et qu’ils traduisent enfin en langue locale. Ensuite, nous avons eu une discussion profonde avec les 3 plus grands de l’école : Peace, David et Eric. Ils nous ont racontés leur histoire personnelle et comment l’orphelinat avait changé leur vie. Livrés à eux-mêmes, sans famille, ils ont eu pendant de longs mois beaucoup de difficultés à manger et à se protéger du danger. De tels témoignages nous ont chamboulés. Après, nous nous sommes rassemblés autour du thème sportif : football et différents jeux d’équipes ont occupé nos journées. Enfin, nous avons aidé les cuisinières à la préparation des repas, notamment le Nshima (plat local).


La communication avec les enfants fut un peu plus difficile qu’en Zambie ou au Zimbabwe. En effet, les petits sont moins allés à l’école à cause de leur passé donc leur anglais est superflu. Néanmoins, nous nous sommes très bien intégrés et avons su nous faire comprendre auprès de tous.

Pour terminer ce paragraphe, nous sommes obligés de mentionner l’accueil réservé par Samuel et Florence. Avant même de savoir combien nous allions donner pour leur orphelinat, ils nous ont invités chez eux à dormir 3 nuits et à manger 9 repas à leurs côtés. Nous étions parfois à la limite d’être gênés tellement ils insistaient pour que nous soyons dans les meilleurs conditions. Nous comptons sur les doigts d’une main les personnes rencontrées depuis notre départ aussi gentilles que l’ont été Samuel et sa femme. Selon leurs mots, nous avons une nouvelle famille au Malawi.



Le futur d’Upendo


Financé exclusivement par la famille Mkisi ainsi que par des dons venant des amis de Samuel aux Etats-Unis, l’orphelinat ne possède d’aucune ressource pour accueillir de nouveaux enfants ou pour finir ses investissements. De ce fait, de nombreuses actions peuvent être entreprises pour les aider :

  • Financer la construction de l’école pour améliorer les conditions d’études des enfants

  • Effectuer une mission de volontariat. Vous serez accueillis de la meilleure des manières par Samuel et sa famille pour un séjour inoubliable

  • Les suivre sur leurs réseaux Instagram et Facebook pour donner de la visibilité à leur cause


Conclusion


Nous nous souviendrons longtemps de l’accueil reçu pendant ces 3 jours. Les Malawiens sont d’une gentillesse annoncée et respectée. Nous avons très vite compris pourquoi le slogan du pays est « The warm heart of Africa » (le plus grand cœur d’Afrique). Cette mission a encore une fois montré les situations désastreuses qu’on pu subir les enfants. Nous sommes fiers d’avoir aidé cette famille au grand cœur ; dévouant leur vie à la religion chrétienne et à l’éducation des enfants en difficulté.

Nous vous mettons à disposition notre tableau récapitulatif de nos dépenses au Malawi avec le compte Children World Tour.


N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires et à nous contacter si vous souhaitez aider cette école !

À bientôt,

Children World Tour

70 views1 comment