RETROUVEZ NOUS SUR
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • childrenworldtour

Children World Tour au Chili


Notre cinquième et avant dernière mission en Amérique du Sud est terminée. Bien qu’une quantification émotionnelle soit impossible, notre mission au Chili a été la plus bouleversante depuis notre départ. Le témoignage de nos interlocuteurs restera à jamais gravé dans nos mémoires. Dans nos précédents articles, nous étions heureux de vous présenter nos actions. Nous ne pensons pas que le mot « heureux » ait sa place dans cet article.


En parallèle de cet article retraçant nos actions humanitaires, nous vous invitons à lire notre article « Notre voyage au Chili » où vous trouverez des informations touristiques sur le Chili et la Patagonie Chilienne. De plus, une vidéo récapitulative de notre voyage au Chili est disponible sur Youtube ! Vous pourrez mettre des images sur la retranscription de nos actions humanitaires ainsi que sur notre parcours durant 16 jours ! Nous attendons vos retours…



Problématique :

Le Chili est le pays d’Amérique du Sud où le niveau de vie y est le plus élevé. Le salaire moyen est de 750 euros à Santiago soit 2 fois plus que son voisin bolivien. Malgré cela, de fortes inégalités existent notamment autour de la capitale. La ville possède une ligne imaginaire séparant les beaux quartiers des mauvais Ces derniers s’étendent jusqu’aux villes en périphérie de la capitale. C’est le cas de Quilicura, au nord de Santiago.


Cette petite ville abrite plusieurs quartiers où règnent le trafic de drogue et la délinquance. Les enfants grandissent sous l’influence très néfaste de cet environnement et sont confrontés chaque jour à des problèmes grandissants.


Description de « Leche y Miel »


Un de ces quartiers abrite également le Comedor « Leche y miel ».

Cette petite institution a été créée il y a 9 ans par une famille Chrétienne évangélique originaire de Santiago. Marcela, la fondatrice, a vécu dans la rue pendant 3 ans lors de son adolescence. Consciente de la difficulté que cela représente, elle a décidé de mener une lutte permanente pour aider les enfants livrés à eux-mêmes.



Épaulée quotidiennement par son mari, elle nous raconta leur histoire :

« Nous nous sommes rencontrés il y a 40 ans. J’avais 17 ans et lui en avait 20. Nous n’avions pas d’argent et mon mari souffrait d’une addiction à l’alcool. Pour la première fois de ma vie je suis rentrée dans une église et j’ai demandé à Dieu de nous aider. Mon mari, dans les semaines qui suivirent, décida d’arrêter l’alcool avec l’aide d’un médecin. Depuis ce jour, il n’a plus bu une goutte d’alcool, nous avons trouvé réciproquement un travail et notre couple ne subit aucune discorde. Après avoir travaillé de nombreuses années et éduqués nos enfants jusqu’à leurs 25 ans, nous avons décidé de tout mettre en œuvre pour aider les enfants de notre ville ».

Ce témoignage touchant fut conclu par une accolade émouvante et naturelle entre Marcela, son mari et leur fille Ximena.

Le Comedor leche y miel rassemble chaque dimanche entre 70 et 90 enfants du quartier âgés de 1 à 17 ans. Il propose un petit déjeuner, un déjeuner ainsi qu’une activité sur des thèmes différents : art, musique, infirmerie, danse …

Malheureusement, les enfants accueillis ont tous des situations épouvantables.


Natalia, une chilienne ayant vécu quelques années en France durant sa jeunesse, fut notre première intermédiaire ainsi que notre traductrice durant cette mission. Elle est l’une des rares marraines de l’institution et soutient le Comedor financièrement depuis plusieurs années désormais. Voici un de ses témoignages avant notre rencontre avec les enfants :

« Les enfants que vous serez amenés à rencontrer sont pour la plupart agressés physiquement et sexuellement par leurs parents. Certains sont orphelins et nous ne savons pas où ils vivent le reste de la semaine, ils ne vont pas à l’école…

Par exemple, la maman de XXX (nous préférons ne pas divulguer de prénom) est sortie de prison il y a un mois. Quelques jours plus tard, nous avons retrouvé XXX au commissariat. Elle l’a obligé à voler avec elle et ils se sont fait prendre ».

Nous avons abordé avec la direction de l’institution beaucoup de cas particulier. À la fin de notre première rencontre, un membre de l’organisation du Comedor nous conseilla : « Ne parlez pas trop avec XXX demain, son père le frappe très souvent depuis que sa mère enceinte s’est immolé il y a trois mois. Nous le prenons en charge personnellement les dimanches mais il est naturellement très déstabilisé. Ne vous faites pas d’illusion, si les enfants vous sourient cela témoignera uniquement d’un sentiment éphémère ».

Nous étions prévenus…


Le Chili, comme tous les pays que nous avons traversés précédemment en Amérique du Sud, est un pays où la religion Chrétienne occupe une place très importante au sein de la population. Bien qu’athée et apolitique, Children World tour a trouvé nécessaire d’aider le Comedor Leche y Miel au vu de la situation décrite ci-dessus. Nous nous sommes assurés que cette institution n’agisse pas qu’au nom de leur religion et soit transparente financièrement. Mais le Comedor ne fixe aucune barrière et tous les enfants y sont acceptés ; qu’importe leur orientation religieuse. De plus, nous avons abordé avec eux la question financière du Comedor. Nous avons été agréablement étonnés qu’ils critiquent autant les abus de certaines institutions religieuses auprès de leurs fidèles.


Nous serons probablement amenés durant nos prochaines missions à aider des institutions prônant une religion différente. Nous pensons que l’aide des personnes en difficultés n’a pas de frontière, que cela soit sur le plan ethnique ou religieux. La seule communauté en laquelle nous croyons est la communauté humaine et nous sommes opposés à la diviser.



Nos actions sur place


Malheureusement, le Comedor ne réunit les enfants que les dimanches. Nous avons passé uniquement une seule journée en leur compagnie.  Le dimanche 7 avril est la journée de la joie au Chili. L’occasion était parfaite pour organiser une grande fête.

Le samedi 6 avril, nous avons retrouvé Marcela et sa fille Ximena en ville afin d’acheter tout le matériel nécessaire pour le lendemain : deux cadis remplis de matériel scolaire ainsi que de la nourriture pour 100 personnes.

Le dimanche à 10h30, les enfants sont arrivés et nous avons pris un petit déjeuner tous ensemble. Pendant ce temps, de nombreux volontaires ont aménagé et décoré le terrain de basket derrière le Comedor. Un toit éphémère fut même installé.

De 11h30 à 16h, énormément d’animations se sont succédées : Spectacle de clowns (représenté par une troupe de clown d’hôpitaux), spectacle de danse d’une vingtaine de filles, concours de chants … L’ambiance est très festive, Ximena anime les jeux avec un micro. En parallèle de ces activités, 3 stands sur le thème de l’infirmerie sont proposés aux enfants.  Pendant les entractes, les repas sont distribués par les adorables cuisiniers.

À 16h, tous les enfants se sont rangés en file indienne pour recevoir l’un après l’autre un pack de fourniture scolaire acheté la veille. Nous profitons de chaque instant avec les enfants, mais nous ne n’arrivons pas à oublier leur situation en dehors du Comedor…

Ils partirent en fin d’après-midi. Nous en avons profité pour faire un long débriefing avec tout le staff autour d’un repas. De plus, un membre de la mairie souhaita nous interviewer sur nos actions au Chili et sur notre projet en général.


Ayant dépensé la moitié de notre budget pour la nourriture et le matériel scolaire, nous avons décidé de dépenser l’autre moitié en finançant une année de ramassage de vêtements destiné aux enfants. En effet, un organisme de transport propose de baisser ses tarifs exclusivement pour le Comedor afin de leur collecter des vêtements dans toute la ville. Ces frais sont donc dorénavant à exclure du budget du Comedor pendant 1 an.


Le futur du Comedor leche y miel


En supplément des problèmes déjà très nombreux rencontrés par les enfants, le Comedor leche y miel fait face à de nombreuses problématiques qui rendent encore plus difficile leur mission :

  • Le lieu de rassemblement. La salle appartient à la mairie et elle la loue gratuitement à plusieurs organisations. Malheureusement, le fait que Leche y miel possède la salle tous les dimanches déplait à de nombreuses personnes et ils sont sous la menace de se faire expulser. Le représentant de la mairie fut très étonné de voir que cette petite institution recevait de l’aide à international. Nous espérons que cela aura un poids dans la décision de la mairie.

  • Le manque de moyen. En effet, le Comedor vis au jour le jour et ne possède pas beaucoup de parrain particulier comme Natalia. Ils sont donc à la recherche d’aide extérieure pour permettre aux enfants de manger convenablement tous les dimanches.

  • Une école à temps plein. Compte tenu de la situation des enfants, le projet de cette famille serait de créer un centre d’accueil permanent où les enfants quitteraient leur famille et où ils suivraient des cours quotidiens dirigés par des professionnels. Pour cela, les deux problèmes ci-dessus doivent être résolus en amont.

  • Une équipe en sous-effectif. Si vous êtes en vacances au Chili, n’hésitez pas à prendre contact avec eux à travers Children World Tour et foncez les aider pour une journée !




Conclusion


Nous avons été confrontés à différentes situations difficiles depuis le début de notre aventure. Mais que cela soit dans la maison de quartier en Colombie, la maison culturelle en Equateur, au sein de l’orphelinat au Pérou ou à l’intérieur du village de la forêt Amazonienne en Bolivie, nous trouvions les enfants encadrés et aimés par les gens autour d’eux. Ici à Quilicura, les enfants sont abusés sous diverses formes. Nous avons reçu des témoignages poignant sur l’horreur humaine. Nous ne sommes pas ressortis indemne de cette mission et nous espérons à moyen terme trouver des solutions pour les aider.

Une grande pensée à la famille Parada, que nous remercions une nouvelle fois pour leur accueil et leur générosité.

Nous vous mettons à disposition notre tableau récapitulatif de nos dépenses avec le compte Children World Tour. Vous pouvez trouver les factures ci – joint:


N’hésitez pas à nous transmettre vos commentaires !

À bientôt,

Children World Tour